Home Publications - Auteurs Les tatouages berbères

Les tatouages berbères

C’est parce que certains tatouages algériens sont en voie de disparition, que l’auteure Lucienne Brousse a voulu les répertorier dans un ouvrage publié par les éditions Dar Khettab.
Le tatouage re
nferme une signification  et un langage propre  à certains pays. Ce livre d’une haute portée sémiologique et iconographique est dédié à la mémoire du patrimoine de l’Algérie, à toutes les femmes porteuses d’un si riche héritage. «Même si de nos jours, elles n’en  marquent pas la trace  sur leur  corps, elles le transmettent dans sa riche diversité dans tout ce qui fait le fond des choses du quotidien, par l’artisanat et l’art d’aujourd’hui qui en est  marqué : tissage, poterie, vannerie broderie, peinture, gravure… Les significations  de ces symboles peuvent être estompées, il en reste une magie, un sens de l’équilibre et de la beauté des formes», écrit l’auteure. Dans l’avant-propos du livre intitulé «Beauté et identité féminine, lewcham, les tatouages féminins berbères des régions de Biskra et de Touggourt», signé  par Sabah Ferdi, archéologue, chercheur au CNRA, il est  mentionné  que l’usage du tatouage remonte à la nuit des temps.

Il s’est développé  un peu partout dans le monde.  «Pratiqué dans de nombreuses cultures, le tatouage  est attesté, dès l’époque néolithique dans les Alpes italiennes, par exemple.  Les tatouages, semble-t-il, avaient des fonctions diverses : thérapeutiques sans doute, esthétiques assurément et, de façon  générale, prophylactiques.  On sait que ces décorations corporelles, aux formes déroutantes, étaient censées protéger les zones les plus fragiles du corps humain, telles que les articulations, repousser la malédiction, soigner, protéger, donc, d’une manière ou d’une autre, du mauvais œil». L’auteure,  Lucienne Brousse,  précise qu’il ne s’agit pas d’une étude exhaustive, historique ou comparative du domaine des tatouages féminins berbères, en particulier dans les Aurès et le Sud de l’Algérie.  Il s’agit plutôt d’une restitution  fidèle, «un dépôt de confiance».
En Algérie depuis 1953, Lucienne Brousse est enseignante,  pédagogue et linguiste. Elle a collaboré  à la création d’une méthode audiovisuelle pour l’apprentissage de «l’arabe algérien». Elle a été amenée à  prendre en considération des études antérieures sur les mêmes régions des Aurès et le Sud, en étendant  le sujet à la Kabylie. L’auteure des dessins, la regrettée Eliane Ocre, n’avait aucune  connaissance de ces supposées études, auxquelles Lucienne Brousse a pu se référer : celle de Mathéa Gaudry, La Femme chaouie de l’Aurès, et celle de Thérèse Rivière et Jacques Fabulée Les tatouages des Chaouis de l’Aurès. Lucienne Brousse explique qu’elle s’est lancée dans l’écriture de ce livre suite  au constat sur la Toile de jeunes garçons et filles, issus de l’émigration, se posant la lancinante question de leur

s racines. Ils se posent des questions et  y répondent  à propos des «signes» que portaient sur leur visage ou encore sur leurs bras leurs aïeux.
Elle y a trouvé un nouvel encouragement qui confortait ceux que lui avaient prodigué  certains de ces amis  intéressés par ce sujet.

Elle estime  que les nombreuses expositions et les  nouvelles publications  attestent que le sujet est constamment à l’honneur.
L’ouvrage est compartimenté en plusieurs chapitres dont, entre autres, les motifs et leurs dénominations, symboles élaborés et leurs désignations,  qui sont les femmes qui  portent des tatouages ? Signification et interprétation des signes,  le signe du tanit.
Il est à noter que l’ouvrage de Lucienne Brousse est rehaussé de  dessins exécutés par Eliane Ocre. Elle a  passé  presque toute sa vie en Algérie, dans les régions de Biskra et Touggourt. C’est grâce à ses dons d’artiste qu’elle a pu répertorier les tatouages des femmes qu’elle a rencontrées  tout au long de sa carrière. Le livre est également agrémenté de belles photos en couleur et en noir et blanc, montrant des visages et des mains de femmes tatouées.
Nacima Chabani

 

Commentaires 

 
# RE: Les tatouages berbèreslil 27-11-2016 16:30
bonjour ,
j'aimerai beaucoup avoir ce livre .
comment peut ton l'acheter ?
merci de votre réponse .
cordialement
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# Ouvrage de Lucienne BrousseNh 01-03-2017 01:20
Bonjour,

J aimerai me procurer une copie mais je ne la trouve nulle part... Pouvez vous m aider.

Merci,
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir