Home Projet élimination des dechets Les déchets La kabylie à l'épreuve des déchets

La Kabylie à l'épreuve des déchets

Ces dernières années, la Kabylie subit  un désastre écologique. Les décharges à ciel ouvert prolifèrent partout, ne laissant  aucun espace  échapper aux immondices et à l’insalubrité. La région suffoque à longueur d’année sous la masse des fumées chargées de plomb, de mercure, de lithium et autres dioxines  qui plongent villes et village sous une chape d’émanations toxiques et d’odeurs nauséabondes qui remplissent les rues et pénètrent dans les demeures.

 

La wilaya de Tizi-ouzou avec ses 1 300 000 habitants, une des plus fortes densités de population du pays, ne dispose d’aucune déchetterie répondant aux normes. Les 21 sites assimilés à des décharges accueillent 900 tonnes de déchets ménagers soit à peine la moitié de la masse des déchets générés journellement dans la région. Le reste  alimente la multitude de  décharges sauvages  qui se répandent partout, dégradant le patrimoine  (ainsi des  80 dépotoirs de Parc National du Djurdjura, classé réserve mondiale de biosphère par l’Unesco), polluant les nappes phréatiques et les réserves d’eau (telles le barrage de Taksebt), menaçant la santé des populations (comme  l’atteste le développement de pathologies liées à la pollution).

Le plus grave dans cette catastrophe est qu’on n’en voit pas l’issue. Les pouvoirs publics n’envisagent pas de mesures à la hauteur des enjeux, volontairement ou par inertie,  installés, qu’ils sont depuis toujours, dans le laisser faire et le laisser aller. Ils limitent leur intervention à des saupoudrages ou à des projets qui ne voient jamais le jour.

Ainsi en est-il de la distribution de matériel de ramassage des déchets ménagers distribué aux 67 communes de la wilaya à l’occasion de l’année de l’environnement ou du projet de centre de tri et de traitement des déchets  prévu à Oued Falli près de Tizi-Ouzou géré par une EPIC.

Quand aux communes, elles font généralement peu de cas de leur prérogative légale de ramasser et de traiter les déchets ménagers. Il faut préciser, à leur décharge, si l’on peut dire, qu’elles ne disposent généralement pas des moyens requis et qu’elles rencontrent les plus grandes difficultés à trouver le terrain d’assiette pour  localiser une déchetterie.

Le recours à l’intercommunalité contribue parfois à débloquer la situation. Ce fut le cas à  Maatkas, à Boubhir et à Tirmitine ou trois centres d’enfouissement techniques ont pu être installés

La wilaya de Béjaïa connait la même situation.

La décharge publique de Boulimat, sur la RN 24, en plein cœur du Parc National de Gouraya est une plaie à ciel ouvert qui empeste, pollue et dégrade le  magnifique littoral d’une région à vocation touristique. Deux cent tonnes de déchets de toute nature y sont déversés chaque jour  sans aucun contrôle.

Une décharge de même type est située à Sidi Aïch, sur la rive gauche de l’oued  Soummam. Les projets de délocalisation de ces décharges sont restés l’un et l’autre sans suite.

Le projet d’un centre technique d’enfouissement prévu à Oued Ghir n’a pas vu le jour.

L’initiative citoyenne

Devant la dégradation de leur cadre de vie et l’absence de prise en charge  par  les autorités, les habitants des villages kabyles s’organisent de plus en plus  dans le cadre d’associations ou de Tajmat  pour prendre en charge l’aménagement de décharges contrôlées et le traitement de leurs déchets.

Ces initiatives salutaires s’appuient sur les pratiques d’entraide et de solidarité qu’elles parviennent encore à mobiliser afin de pourvoir ensemble  à un besoin nécessaire à la collectivité.

Il est fréquent que les comités ou association regroupant, à l’étranger, des ressortissants de ces villages  apportent leur soutien à ce genre d’initiative. Elles en sont même parfois à l’origine.

L’Association Tizi-hibel est de celles-là.

 

Commentaires 

 
# La Kabylie à l'épreuve des déchetsDeloris 13-04-2017 19:37
Hmm it seems like your website ate my first comment (it was extremely long) so I
guess I'll just sum it up what I had written and say, I'm thoroughly enjoying your blog.
I as well am an aspiring blog writer but I'm still new to everything.
Do you have any points for first-time blog writers? I'd definitely appreciate it.


Here is my web page: kankus: https://fecodnesite.wordpress.com/
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# La Kabylie à l'épreuve des déchetsJamal 16-05-2017 17:34
Hi Dear, are you genuinely visiting this web site daily, if so then you will
absolutely take pleasant experience.

Take a look at my web blog: fuck it; cathilohry.wordpress.com: http://cathilohry.wordpress.com,
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir