Home Projet élimination des dechets Le projet L'unité d'élimination des déchets

L'unité d'élimination des déchets

Le processus d’élimination des déchets ménagers retenu  comprend la série complète d’opérations de collecte, de ramassage, de transport, de tri, de recyclage et d’enfouissement des déchets. Chacune de ces opérations à un caractère spécifique et implique un choix précis de son procédé de réalisation en cohérence avec les autres tâches. Le choix des procédés tient également compte de paramètres tels que :

  • Le respect des normes environnementales en matière de pureté des rejets dans l’atmosphère  et de non pollution des nappes phréatiques.
  • La nature  et le volume des déchets ainsi que la mode d’emballage.

En période de basse saison, la population résidente permanente est d’environ 1200 personnes soit environ 300 foyers auxquels s’ajoutent environ deux cents personnes pendant  le weekend,  les vendredi et samedi. En haute saison de Juin à septembre on estime à 4000 personnes les résidents du village.Sur la base  moyenne de 0,7 kg de déchets ménagers par personnes et par jour, valeur généralement admise pour la wilaya de Tizi-Ouzou, on estime  à 1 tonne la quantité de déchets journaliers.

L’étude du contenu des déchets laisse apparaitre une proportion d’environ 70% de déchets recyclables  (essentiellement plastique, verre, carton, chiffons) et 30 % de déchets biodégradables.

Ces éléments conduisent à envisager le  cycle de traitement des déchets suivant.

  • Collecte sélective des déchets dans des bacs séparés et identifiés
  • Tri manuel des déchets dans un hangar approprié pour isoler les déchets récupérables en vue de leur valorisation (métal, plastique, verre, carton, bois)
  • Valorisation des déchets organiques  par  compostage des déchets résiduels

Les lieux pressentis

Pour mettre en œuvre cette solution, nous avons identifié six  lieux d’implantation pour les  niches de ramassages, un lieu de construction du hangar de tri et le terrain de compostage des déchets  organiques.Ces lieux sont situés dans le domaine public. Ils ont fait l’objet d’une identification et d’un agrément par les autorités locales (APC) pour l’usage d’intérêt général envisagé. Les deux  lieux sont situés en dehors des deux villages à quelques centaines de mètres  à l’est de Agouni Arous  au delà du lieu-dit  Agouni Tizi .

1-La plateforme de tri  et de garage des équipements

A quelques mètres centaines de mètres de Agouni Tizi sur la route de Ighalènes, une plateforme d’environ un hectare culmine  au sommet de la colline formée par les deux  versants plongeant l’un vers l’est en direction de Tigri Amar et  l’autre à l’opposé en direction de Takhoukht.La  partie extrême de cette plate forme, d’environ 200 mètres carrés, délimitée par deux chênes  est  connue des anciens du village comme  patrimoine public réputé appartenir a Tadarth.Il est nommé Tizi-Ighalenes.

Cet endroit est particulièrement adapté à l’implantation d’un hangar de tri des déchets. Il est facilement accessible par la route agricole carrossable ouverte il y a quelques années.Ce hangar abritera trois espaces, l’un dédié au tri des déchets avec des bacs de récupération, l’autre au garage et à l’entretien des équipements et le troisième à l’installation des commodités.Les bacs recueilleront  ces divers objets qui seront vendus où recyclés. Les déchets biodégradables seront donnés aux cultivateurs intéressés ou compostés dans le fossé aménagé situé non loin a Lvor Olay.

A noter que la conception de ce hangar permettrait, le cas échéant, de le transformer et de  lui changer de destination. Pour en faire un espace de jeunes ou une salle de fêtes par exemple.

2-Le terrain de compostage

Le terrain de compostage sera localisé en dehors du village. Une parcelle de terrain à été identifiée au lieu dit  L’vour O’lay à deux kilomètres du village. Le terrain se trouve à l’opposé du bassin versant du barrage de Taksebt. Il respect les contraintes environnementales en matière de pollution, de toxicité et  de dégradation du cadre naturel.La zone d’enfouissement sera aménagée et protégée des ruissellements.  Par ailleurs, cette parcelle n’a pas de propriétaire. Elle relève du domaine public et est disponible pour une mission de service d’intérêt général.

Le terrain est accessible pour un engin motorisé comme un tracteur.

 

4- La collecte et le transport des déchets

Le dispositif de collecte des déchets ménagers comporte deux étapes distinctes :

1 - La première est du ressort des  usagers  qui transportent  leurs déchets vers la niche à ordures affectée à leur quartier. Ces niches sont construites en des endroits judicieusement choisis sur la route principale qui travers longitudinalement le village de la Mairie jusqu’au stade

Chaque niche est construite en dur avec une dispositif de ferméture de façon à en contrôler l’accès. La niche contient trois  bacs à ordures de 600 litres chacun équipés de couvercle amovible par où  les usagers jettent leur déchets. Un bac est dédié aux déchets alimentaires, les deux autres aux  déchets recyclables, verre, plastique, carton.  Les niches comportent une signalisation claire et explicite  de leur utilisation.

Une action de sensibilsation de la population à la nécessité du tri sélectif des déchets jetés dans les bacs ( séparer les déchets organiques des autre déchets) sera conduite dans les deux villages pour minimiser les opérations de tri ultérieur. Pour encourager le tri sélectif des déchets ménagers et, en particulier, réduire l’usage des sacs d’emballage en plastique, il pourra, dans un second temps, être fourni des poubelles aux usagers

La topologie des deux  villages, Tizi-hibel et Agouni Arous,  et la distribution sans discontinuité,  de la population au sein des deux, nous conduisent à envisager l’installation de six niches de ramassage pour couvrir confortablement les besoins  et faciliter les modalités de fonctionnement du dispositif de collecte.

2 - La deuxième étape est celle de l’enlèvement des déchets accumulés dans les  bacs et  de leur acheminement vers le hangar de tri. Les niches seront positionnées de façon à faciliter les manœuvres des usagers tout en permettant l’extraction des bacs  pour récupérer les déchets. Ces derniers seront, en effet, déversés dans une benne articulée à remorque de 5 tonnes de charge utile.  La benne est arrimée  par un tracteur de type agricole qui la conduit  de niche en niche récupérer les déchets. Puis elle est tractée jusqu’au site  où s’effectue le tri . Ce cycle s’applique aux bacs des déchets ménagers. Les déchets recyclables issus du tri ains que ceux collectés directement dans les niches seront transférés vers les entreprises de recyclages interésseés

5- Les niches de ramassage

On l’a dit, le dispositif de collecte envisage des niches implantées le long de la route principale qui  traverse les deux villages. C’est l’unique circuit facilement accessible au tracteur et à sa remorque. De plus la décharge se trouve dans le prolongement de cet axe routier jusqu’à L’vour O’Lay.

 

 

 

Niche 1                         Niche 2                        Niche 3                            Niche 4

 

Trois niches seront construites entre la Mairie et l’école, les trois autres entre l’école et le stade. Situées à égales distances les unes des autres, toutes desserviraient sensiblement de la même façon les quartiers d’usagers des deux villages.Les niches seront construites en bord de route.

 

Niche 5                         Niche 6

Elles doivent satisfaire à au moins quatre conditions.

  • Elles seront autant que possible intégrées au paysage  de façon à ne pas nuire au cadre de vie du voisinage.
  • Elles permettront un accès aisé aux usagers pour le déversement de leurs déchets dans les ouvertures  prévues à cet effet. La manipulation des couvercles fermant les ouvertures pratiquées sur                   Niche 6
  • le dessus des niches doit également être aisée.
  • Elles faciliteront les manœuvres de transfert des déchets depuis les bacs vers la benne de transport au moyen du hayon prévu à cet effet
  • Elles seront équipées de porte devant rester fermée en dehors des  moments d’enlèvement des déchets

Les premiers repérages  ont été réalisés par des membres de l’association en concertation avec des villageois quand aux endroits précis ou seront implantées les niches.  Elles seront réalisées en matériaux de construction locaux. Elles seront peintes et clairement signalées. Les niches seront nettoyées régulièrement intérieurement et extérieurement de façon à évoquer constamment l’hygiène et la propreté.

6 - Les équipements nécessaires au fonctionnement

Le choix en matière d’équipements pour la collecte, le transport et le traitement des déchets privilégie la simplicité et la fiabilité des techniques utilisées compte tenu de l’environnement montagneux et peu aménagé des lieux.

Il est prévu :

  • Un tracteur de type agricole 2 roues motrices type Cirta 6807 de  EMA
  • Une benne à remorque articulée type RA 5-2R de 5 tonnes avec ridelles ajustables de EMA
  • 18 bacs de 800 litres  sur roues à porte frontale
  • Une grue atelier pliante de levage des bacs
  • Un lot d’outillage divers (pelles, pioches,  outillage divers, accessoires d’entretien   et matériel de protection et de sécurité du personnel)

 

Il y a lieu de procéder à la construction d’un hangar protégé pour y entreposer les équipements et accessoires de travail.

 

8 - Evaluation du rythme des enlèvements

 

Le rythme des enlèvements doit tenir compte de certaines contraintes liées à la nature des déchets et aussi à la nécessaire optimisation  des moyens humains et matériels mis en œuvre.

  • Les enlèvements doivent être suffisamment espacés dans le temps pour que les bacs  aient accumulés une quantité de déchets qui justifie leur évacuation.
  • Les déchets ménagers ne doivent pas séjourner dans la niche au-delà d’un  délai pour éviter l’entrée en décomposition, source de nuisances pour l’environnement
  • Le rythme des rotations c’est à dire de la  récupération des déchets et de leur  transport sur le site, doit être optimisé au regard des quantités transportées, de la durée du traitement sur place et du temps  consacré à l’entretien du terrain d’épandage et des niches de collecte.

En tenant compte de ces paramètres, du nombre de niches (six) et de la quantité moyenne journalière des déchets ménagers rejetés soit environ une tonne, on parvient à l’évaluation suivante.

Quantité moyenne de déchets ménagers par bac par jour : 170 KG

Durés maximale de conservation des déchets ménagers par niche : 3 jours

Nombre de rotations hebdomadaires pour  évacuer les déchets ménagers de six niches : 2

Jours de la semaine choisis : le Jeudi et le dimanche.

Quantité moyennes transportées et traitées sur le site de la décharge: Jeudi : 4080kg. Dimanche : 3060 kg

Compte tenu des retours au village de nombreux citadins durant le weekend de vendredi et samedi on peut penser que le volume des déchets enlevé le dimanche soit quelque peu sous évalué. Qu’à cela ne tienne, la remorque peut absorber le différentiel.

Concernant les autres déchets, plastiques, métal, verre et carton, un ramassage hebdomadaire devrait suffire pour rassembler le contenu des  six niches.

Le fonctionnement de la décharge mobilisera un temps de travail que l’on peut  évaluer de la façon suivante.

Evaluation des besoins en journées de travail et en travailleurs

 

 

Enlèvement,

transport  et traitement des déchets ménagers

Enlèvement, transport et entreposage des

autres déchets

Entretien de la décharge et des niches

 

 

Total

Nombre de jours de travail hebdomadaires

 

2

 

1

 

1

 

4

Nombre de travailleurs nécessaire s

 

2

 

2

 

2

 

2

Reste une journée de travail hebdomadaire qui sera consacrée à l’entretien des équipements collectifs du village.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir