Home Les News Presse algérienne Le Matin

News

Le Matin d'Algérie


  • Le classement RSF et les élucubrations du ministre de la Justice
    Au lendemain de la publication par Reporters sans frontières de son classement annuel de la liberté de la presse, le ministre de la Justice, Tayeb Louh se fend d'une déclaration pour le moins sardonique.

  • Le Pen, Macron et Oradour-sur-oued, oued de sang... (I) Par Md Benchicou
    Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle française, a pris l'initiative d'évoquer le massacre d'Oradour-sur-Glane où il sera ce vendredi soir 28 mai 2017. Il sera donc beaucoup question de ce massacre de civils français par les soldats allemands et qui a précédé de peu celui de Sétif par les troupes françaises. Et si on établissait un parallèle entre deux carnages qui ont marqué l'histoire de manière différente : Oradour-sur-Glane, lorsque la France tremblait sous le joug nazi; Sétif, le jour où cette même France dansait...sur les cadavres d'Algériens ? Oui, fallait-il que la mémoire fût si courte et la douleur si brève, fallait-il qu’Oradour ne fût qu’un cauchemar fugace pour qu’eux, les fils du deuil limousin, tuent à leur tour d’autres enfants innocents, ce jour où la France dansait ? À Oradour et à Sétif, les assassins allemands et français, comme effrayés devant leur propre barbarie, avaient caché à Dieu, aux hommes et aussi à eux-mêmes le spectacle de leur folie meurtrière. À Oradour, ils avaient enterré les cadavres dans des fosses derrière l’église, après les avoir recouverts de paille et y avoir mis le feu ; à Sétif, ils avaient creusé des trous semblables dans la forêt qui surplombe la ville, recouvert les corps de chaux avant de les y entasser, puis de damer le sol. Extraits du roman "Le Mensonge de Dieu" de Mohamed Benchicou (Michalon-Paris et Koukou-Alger 2011)

  • Le Pen, Macron et Oradour-sur-oued, oued de sang... (II et fin) Par Md Benchicou
    Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle française, a pris l'initiative d'évoquer le massacre d'Oradour sur Glane où il sera ce vendredi soir 28 mai 2017. Il sera donc beaucoup question de ce massacre de civils français par les soldats allemands et qui a précédé de peu celui de Sétif par les troupes françaises. Et si on établissait un parallèle entre deux carnages qui ont marqué l'histoire de manière différente : Oradour-sur-Glane, lorsque la France tremblait sous le joug nazi; Sétif, le jour où cette même France dansait...sur les cadavres d'Algériens ? Oui, fallait-il que la mémoire fût si courte et la douleur si brève, fallait-il qu’Oradour ne fût qu’un cauchemar fugace pour qu’eux, les fils du deuil limousin, tuent à leur tour d’autres enfants innocents, ce jour où la France dansait ? À Oradour et à Sétif, les assassins allemands et français, comme effrayés devant leur propre barbarie, avaient caché à Dieu, aux hommes et aussi à eux-mêmes le spectacle de leur folie meurtrière. À Oradour, ils avaient enterré les cadavres dans des fosses derrière l’église, après les avoir recouverts de paille et y avoir mis le feu ; à Sétif, ils avaient creusé des trous semblables dans la forêt qui surplombe la ville, recouvert les corps de chaux avant de les y entasser, puis de damer le sol. Extraits du roman "Le mensonge de Dieu" de Mohamed Benchicou (Michalon-Paris et Koukou-Alger 2011)

  • Conférence samedi à Alger : les travailleuses entre droits et discriminations
    "Les travailleuses entre droits et discriminations" est le thème d'une conférence prévue samedi 29 avril à 13h au Centre de ressources de l'association Tharwa N’Fadhma N’Soumeur : en tant qu’association féministe, fait de la lutte pour l’émancipation des femmes son cheval de bataille.

  • Le FN de Marine Le Pen est l’héritier de l’OAS, estime Emmanuel Macron
    Emmanuel Macron a franchi un nouveau seuil jeudi soir dans son offensive contre le Front national en accusant le parti de son adversaire pour l'élection présidentielle, Marine Le Pen, d'être l'héritier de l'OAS qui tenta d'assassiner le général de Gaulle.